FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil   Connexion 
Se connecter pour vérifier ses messages privés

Madame Figaro Mars 2010

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Marion Cotillard. Forum non officiel sur Marion Cotillard Index du Forum -> MARION COTILLARD -> PRESSES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alexandra
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 772
Localisation: PARIS

MessagePosté le: 26/02/2010 09:08:29    Sujet du message: Madame Figaro Mars 2010 Répondre en citant

Sortie prévue en France : samedi 27 mars




Article :
http://madame.lefigaro.fr/mode/en-kiosque/2609-marion-cotillard--je-crois-a…

Toujours plus haut et plus hype, “la môme” chante dans Nine, comédie musicale hollywoodienne. Star internationale, égérie Dior, militante pour l’environnement et Présidente des César ce week-end : Marion Cotillard a tout juste. Nous l’avons rencontrée à Los Angeles, au château Marmont, où Dominique Issermann la photographiait.

Paru le 27.02.2010 , par Richard Gianorio

Il pleut à verse sur Sunset Boulevard au point qu’on distingue à peine le Château Marmont, hôtel mythique bâti dans un style gothicokitsch dans les années vingt. Au dernier étage, le «penthouse», la suite avec terrasse, vue plongeante sur Hollywood : les lumières de la ville qui scintillent et se réfractent à travers les trombes d’eau. C’est ici que Marion Cotillard s’était installée lors de la campagne des oscars pour La Môme. C’est ici qu’elle descend lorsqu’elle doit se plier à la promotion des films qu’elle enchaîne : cette fois-ci, c’est Nine, comédie musicale signée Rob Marshall, dans laquelle elle affronte Daniel Day-Lewis et la crème des actrices internationales : Nicole Kidman et Penélope Cruz en premier lieu. Les critiques américains ont été unanimes : Marion Cotillard leur a volé la vedette dans le rôle de Luisa Contini, l’épouse malheureuse d’un cinéaste italien en panne d’inspiration, largement inspiré de Federico Fellini.
De retour en France, elle préside ce week-end la Cérémonie des César. Un honneur qui vaut adoubement : l’actrice multirécompensée est désormais objet de fierté nationale. Si on l’annonce dans le prochain Soderbergh, Cotillard, elle, confirme son retour en France afin d’y mener à bien un « projet personnel ». Un bébé ? Elle botte en touche : « La réalisation d’un documentaire », avance-t-elle. À Paris, elle retrouve un appartement qu’elle n’a jamais habité, son chat « confié à des nounous », son oscar « posé à terre », et son amoureux discret, l’acteur Guillaume Canet. La star hollywoodienne, égérie Dior et militante pour l’environnement, n’a pas volé quelques mois de répit. Fragments de discours.

« J’y ai trouvé mes repères. Peut-être que j’étais faite pour ça ? Ce qui est sûr, c’est que j’avais envie de grandes aventures et que ce que je vis ici est exceptionnel et me met en joie. Pourtant, je n’avais pas de rêve américain à proprement parler. Non, je ne fantasmais pas sur l’Amérique, je n’y pensais pas, je ne me suis jamais dit non plus que c’était impossible. Mais je suis, comme beaucoup, une enfant du cinéma américain : j’adore Chaplin, les comédies musicales comme Chantons sous la pluie, dont je peux restituer chaque chorégraphie, E. T. ou Amadeus. Voilà ce que j’aime : le cinéma américain et, dans un autre registre, Jacques Tati. »

“MON PREMIER CONTACT AVEC L’AMÉRIQUE, C’EST TIM BURTON.”
« Même si j’avais joué dans un épisode de Highlander – la série télé, en 1993 –, dix ans plus tard, tout de suite après la sortie de Jeux d’enfants, mon envie de cinéma n’était plus satisfaite. C’était une période particulière de ma vie et de ma carrière : je travaillais pourtant pas mal, mais je voulais plus. Ça n’allait pas. Comme je n’avais pas envie de tomber dans un mauvais état d’esprit et de virer amère, j’avais décidé de faire un break et de me consacrer à Greenpeace. Il n’était pas question que ma passion s’abîme. J’ai expliqué ça à mon agent, qui m’a proposé un dernier rendez-vous. C’était Tim Burton, qui préparait Big Fish. Je l’ai rencontré et j’ai su que c’était pour moi. J’y suis allée gagnante, et j’ai ressenti en moi que tout faisait sens. C’était comme un signe. Ça a mis du temps, mais c’est moi qu’il a choisie, et tout est reparti. Burton, je ne l’ai pas revu depuis, sauf une fois à Cannes, je sortais de La Môme, j’avais une tête impossible et pas de sourcils… »

« Et pourtant, je m’y sens extrêmement bien. Il y a comme une bonne humeur ici, et le temps y est sans doute pour beaucoup : le soleil, le Pacifique, les collines. J’adore aller à Malibu : je suis sûre d’y voir des baleines et des dauphins. Et puis, la Californie est une très bonne élève en écologie. On essayait pourtant de me décourager : “Tu verras, c’est une ville de business âpre et d’autoroutes.” Aujourd’hui, j’y vois autre chose : des gens créatifs qui échangent des idées et montent des projets. Cette énergie est grisante, surtout en pleine Awards Season (NDLR : la saison des prix et des Oscars en particulier), un moment-clé dans cette ville : on voit les films des autres, on rencontre tout le monde. Et puis, je trouve que le contact est plus facile ici. Contrairement à ce qu’on pense, les gens sont plus accessibles qu’en France. Bien sûr, je ne suis plus une inconnue depuis l’Oscar, mais quand même : si l’on a un projet intéressant à défendre, les gens vous reçoivent, vous écoutent et prennent date s’ils ont accroché. Là, j’ai demandé à rencontrer des réalisateurs de comédies, et j’en ai rencontré… Tout est plus simple ici, même les talk-shows. Je ne suis pas du tout à l’aise à la télé, mais ici ils sont bienveillants et la langue crée une distance qui me rend plus légère… À Hollywood, j’ai fait des rencontres formidables, comme Harry Dean Stanton et Martin Landau : j’étais fan. Clooney, bien sûr, est très impressionnant : il est engagé ailleurs, il a un vrai recul sur les événements. Du charme et de l’énergie. Mais ma plus belle rencontre, c’est Meryl Streep. Je l’ai vue aux Critic Choice Awards, et le fait qu’elle connaissait et appréciait mon travail m’a bouleversée. C’est l’actrice ultime : indétrônable et authentique. »

“DANS NINE, IL A FALLU CHANTER COMME À BROADWAY.”
« Il faut y aller, ce n’est pas un répertoire pour des voix fluettes. J’adorerais chanter tous les soirs à Broadway, voilà un défi qui me plairait. Je vais consacrer plus de temps à la chanson, j’ai toujours l’idée d’enregistrer un album. Mais je rentre en France afin de mettre en chantier un autre projet personnel : la réalisation d’un documentaire sur la déforestation. Il y a des réalisateurs qui veulent travailler avec moi plus tard, je suis patiente. Ce projet va me prendre du temps, mais j’ai envie de donner mon énergie à cette cause, l’environnement. Parce qu’il est vraiment urgent qu’on se secoue au milieu de ce grand foutoir. Quand on aura coupé tous les arbres et mangé tous les poissons, on fera quoi ? »

« La morale de Nine, c’est qu’on tue sa créativité en s’éloignant de la réalité. Le réalisateur joué par Daniel Day-Lewis s’égare dans ses fantasmes et son ego alors que tout lui réussissait. Il perd l’essentiel pour un artiste : l’inspiration. Moi, cela ne pourrait pas m’arriver. Et puis, je suis armée. Je ne mélange jamais le cinéma et ma vie. Je ne pense jamais à moi quand je tourne. Je prête mon visage, ma voix et mon corps à un personnage, mais je ne me sers pas de ma vie : je construis quelqu’un qui n’est pas moi. C’est aussi, je crois, le cas de Nicole Kidman, que j’observais sur le plateau de Nine. C’est une immense actrice, avec des rôles sublimes, mais elle est avant tout heureuse avec son mari et sa fille. Je crois avoir trouvé mon équilibre. Quand je rentre à la maison, le red carpet n’existe plus… »

“J’AI APPRIS À AIMER LA CRÉATIVITÉ DE LA MODE.”
« Avant, ça me passait au-dessus de la tête. Ça ne m’intéressait pas du tout, d’autant que j’ai mis du temps à admettre et cerner ma féminité. Mais je suis admirative quand je vois le travail de Galliano, par exemple, même si je suis incapable de parler de robes – je ne maîtrise pas le vocabulaire de la mode. Pour le red carpet, je me fais aider, j’écoute beaucoup mon entourage et j’ai appris à m’amuser… »

“JE ME RETOURNE ET JE VOIS BIEN LE CHEMIN PARCOURU.”
« Mais j’ai gardé assez de recul pour ne pas prendre tout ça au sérieux. Je n’ai pas été nommée à l’Oscar pour Nine après la nomination aux Golden Globes ? D’abord, je suis très contente de mes autres prix, et puis c’était quasiment impossible, puisqu’on m’avait proposé dans la catégorie des premiers rôles alors que ce n’est pas tout à fait le cas. La star de la famille, c’est ma grand-mère ! Elle a 101 ans et vit à Plouguenast. Un des plus jolis jours de ma vie, c’est lorsque j’ai organisé une projection de La Môme dans sa maison de retraite. »

Les photos de l'article :
http://berlioux.free.fr/cpg1416/thumbnails.php?album=238


Si quelqu'un l'achete, vous pouvez m'envoyer les scans du magazine.
Merci d'avance
_________________
Marion Cotillard
www.marion-cotillard.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 26/02/2010 09:08:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavia



Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 201
Localisation: Seine-et-Marne (77)

MessagePosté le: 28/02/2010 16:36:24    Sujet du message: Madame Figaro Mars 2010 Répondre en citant

Si vous êtes impatient de le lire, en attendant le site "Magnifique Marion Cotillard" a mis en ligne les scans : http://marion-media.org/gallery/thumbnails.php?album=672

(Excuse-moi Alexandra, je ne sais pas si ça se fait de donner le lien d'un autre site... :/ s'il est considéré comme un "rival", j'en suis désolée.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alexandra
Administrateur


Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 772
Localisation: PARIS

MessagePosté le: 28/02/2010 17:09:09    Sujet du message: Madame Figaro Mars 2010 Répondre en citant

Non non pas de soucis Smile
_________________
Marion Cotillard
www.marion-cotillard.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/08/2017 06:02:08    Sujet du message: Madame Figaro Mars 2010

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Marion Cotillard. Forum non officiel sur Marion Cotillard Index du Forum -> MARION COTILLARD -> PRESSES Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.